ATTLEE (C.)


ATTLEE (C.)
ATTLEE (C.)

ATTLEE CLEMENT (1883-1967)

D’origine bourgeoise, éduqué à Oxford, professeur à la London School of Economics de 1913 à 1923, Clement Attlee est l’homme de la première véritable expérience socialiste en Grande-Bretagne de 1945 à 1951. Entré dans le Labour Party après avoir adhéré à l’organisation néo-libérale de l’Union pour un contrôle démocratique, il entre au Parlement en 1922 et restera député jusqu’en 1955. Il acceptera ensuite le titre de comte et, avec la pairie, un siège à la Chambre des lords, équivalent d’une retraite politique.

Sa participation au gouvernement commence en 1930-1931, et il occupe alors successivement, dans le cabinet de Ramsay MacDonald, les postes de chancelier du duché de Lancaster et de ministre des Postes. En 1931, il fait partie de la majorité du groupe parlementaire qui refuse l’union nationale avec les libéraux et les conservateurs au nom de la défense de la livre. Il est l’un des rares anciens ministres réélus en 1931, et cela lui vaut, en compagnie de George Lansbury et de Stafford Cripps, de prendre la direction du groupe travailliste au nouveau Parlement. La démission du premier en 1935 et l’hétérodoxie du second lui permettent de devenir le chef du parti. À ce titre, il joue un rôle majeur dans la définition d’un nouveau programme qui entend combiner la recherche du mieux-être social avec une réorganisation radicale de l’appareil économique, dans le plein respect de la démocratie et avec le souci d’évolution cher aux Anglais. L’accession de Churchill au pouvoir, le 10 mai 1940, permet la constitution d’un cabinet d’union nationale, et Attlee est normalement appelé à en faire partie. Il se révèle un collaborateur loyal et un coordinateur efficace de l’effort intérieur. En 1942, on lui confère le rang de Premier ministre adjoint et, compte tenu de la prédilection de Churchill pour la conduite de la guerre et la diplomatie, il assume l’essentiel des responsabilités intérieures favorisant l’adoption de mesures de justice sociale et réalisant donc la promesse faite, en entrant au gouvernement, de ne pas «laisser [ses] idées à la porte».

Ses mérites et sa popularité réelle contribuent à expliquer la surprenante et éclatante victoire électorale du Labour Party en juillet 1945. Clement Attlee devient alors Premier ministre. Tout en laissant une large initiative à Bevin, ministre des Affaires étrangères, il hérite de Churchill la volonté de contrôler étroitement le champ des affaires extérieures, participe aux grandes conférences internationales, à commencer par celle de Potsdam, se préoccupe des conditions de la décolonisation et est un artisan du nouveau Commonwealth des nations, à partir de 1949. Il entend surtout mettre en œuvre le programme de réformes internes, inspiré de la plate-forme d’avant-guerre, mais aussi des idées de William Beveridge. Son gouvernement nationalise un certain nombre de secteurs clés: l’énergie (gaz-électricité-charbonnages), la Banque d’Angleterre, les transports, et, un peu plus tard, la sidérurgie; entre 1946 et 1948, il fait voter et promulguer les grandes lois sociales qui fondent l’État Providence, dont les lois créant le système national de santé. Ses doutes croissants sur l’efficacité de nouvelles nationalisations en font un partisan d’une économie dirigée et l’éloignent des socialistes les plus radicaux; le souci d’une saine gestion financière et la croissante importance des dépenses de réarmement lui font souhaiter un ralentissement de la construction de l’État Providence. Son pacifisme et son hostilité à un réarmement allemand ne résistent pas à la vision des réalités et, avant tout soucieux de l’alliance américaine, il se rallie en 1950 au principe d’une participation germanique à la défense de l’Europe; rangé au nombre des «révisionnistes», il ne trouve pas grâce aux yeux des «bévanistes», malgré le succès «démocratique» que constitue, avec un nouveau Parliament Act, l’abaissement de la Chambre des lords. Combattu à gauche, il lasse les classes moyennes par le maintien d’une austérité excessive. Vainqueur de justesse aux élections de 1950, il croit pouvoir tenter, l’année suivante, d’élargir sa majorité par un retour aux urnes. Sa défaite signifie la fin de l’expérience et Attlee ne reviendra plus au pouvoir.

Cet homme modeste et d’apparence effacée aura pourtant marqué de son empreinte l’histoire de la Grande-Bretagne contemporaine et orienté son pays sur la voie d’un changement important de ses structures économiques et sociales: responsable d’une «révolution silencieuse», il a prouvé l’efficacité de la démocratie comme instrument de grandes réformes et créé les conditions d’un nouveau consensus national. Il a publié, en 1954, un volume de Mémoires, As It Happened .

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Attlee — ist der Name einer britischen Politikerfamilie. Die bekanntesten Mitglieder sind: Clement Attlee (1883 1967), Premierminister des Vereinigten Königreiches von 1945 bis 1951 John Attlee (* 1956), Mitglied des britischen Oberhauses und Enkel von… …   Deutsch Wikipedia

  • Attlee —   [ ætlɪ], Clement Richard, Earl (seit 1955), britischer Politiker, * London 3. 1. 1883, ✝ ebenda 8. 10. 1967; trat 1907 der Fabian Society bei und schloss sich der Labour Party an, war 1913 23 Dozent für Sozialwissenschaften an der London School …   Universal-Lexikon

  • Attlee — [at′lē] Clement Richard 1st Earl Attlee 1883 1967; Brit. statesman: prime minister (1945 51) …   English World dictionary

  • Attlee — Attlee, Clement Richard …   Enciclopedia Universal

  • Attlee — (Clement, comte) (1883 1967) homme politique brit. Premier ministre (travailliste) de 1945 à 1951, il procéda à des nationalisations et entreprit la décolonisation …   Encyclopédie Universelle

  • Attlee — noun British statesman and leader of the Labour Party who instituted the welfare state in Britain (1883 1967) • Syn: ↑Clement Attlee, ↑Clement Richard Attlee, ↑1st Earl Attlee • Instance Hypernyms: ↑statesman, ↑solon, ↑national leader …   Useful english dictionary

  • Attlee — biographical name Clement Richard 1883 1967 1st Earl Attlee English politician …   New Collegiate Dictionary

  • Attlee — This most interesting surname is of Anglo Saxon origin, and is a topographical name for someone who lived near a meadow, pasture or patch of arable land, from the Olde English pre 7th Century aet , Middle English atte , meaning at with the Olde… …   Surnames reference

  • Attlee — /at lee/, n. Clement (Richard), 1883 1967, British statesman: prime minister 1945 51. * * * …   Universalium

  • Attlee — Att|lee, Clement (1883 1967) a British politician in the ↑Labour Party who was Prime Minister from 1945 to 1951. His government established the UK s ↑National Health Service and the modern ↑welfare state …   Dictionary of contemporary English


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.